Mai 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Plusieurs inversions de tendances ont été observées en avril. C’est ainsi que les actions européennes ont surperformé et que le dollar s’est apprécié. Les rendements des emprunts d’État du G-7 ont aussi retrouvé leur tendance haussière de début d’année, les bons du Trésor U.S. étant les plus impactés. En observant les performances des indices régionaux d’actions à fin avril, on constate que les actions européennes ont entièrement refait leur retard vis-à-vis des actions U.S. et émergentes. Ce rattrapage s’explique en partie par la baisse de 2% de l’euro contre le dollar en avril. Les actions japonaises se sont également bien comportées au cours du mois et l’indice Topix a grimpé de 3.6%, aidé par une dépréciation de 2.8% du yen contre le dollar.

Lire...

Maximilien Drion remporte la Patrouille des Glaciers 2018

Maximilien Drion, le jeune champion de ski-alpinisme sponsorisé par Forum Finance, a brillamment remporté la Patrouille des Glaciers 2018 sur le parcours Arola-Verbier.

 

Patrouille des Glaciers 2018 2

 

Composée de Julien Ançay, Pierre Mettan et Maximilien Drion (en noir sur la photo), la patrouille "Swiss Team Junior 1" s'est adjugée la première marche du podium avec le temps exceptionnel de 2h44'32".

Notre associé, Hippolyte de Weck (à droite sur la photo), participait également à la Patrouille des Glaciers au sein de l'équipe d'organisation, qui a, comme à chaque édition, accompli un travail formidable.

Nous sommes particulièrement fiers d'être associés à ce succès et félicitons chaleureusement les membres de la patrouille. 

Lire...

Forum Finance lance une stratégie Actions Mondiales à forte conviction

The Forum Finance Group lance une nouvelle stratégie actions globales aux convictions marquées. La gestion en a été confiée à Charles-Henri de Marignac, qui a rejoint Forum Finance en 2017 pour développer la stratégie. Celle-ci est structurée sous forme d’un Fonds d’Investissement Alternatif Réservé (ou RAIF en anglais) luxembourgeois, qui n’est pas enregistré en Suisse et n’est disponible qu’aux investisseur qualifiés.

Lire...

Avril 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Mars aura été un mois tumultueux pour les marchés des actions, qui sont passés d’un état d’euphorie en janvier à un état de confusion. En l’absence de nouvelles relatives à la profitabilité des entreprises, les actions ont souffert des craintes d’une guerre commerciale, des remaniements à l’intérieur de la Maison Blanche et de développements défavorables dans le secteur de la technologie. De manière quelque peu surprenante, les actifs défensifs n’ont que modestement bénéficié de la volatilité des marchés actions ; l’or n’a pratiquement pas bougé, les rendements des emprunts d’États n’ont baissé que de manière modérée alors que le franc suisse et le yen, les éternelles monnaies refuge, sont restés stables au cours du mois.

Lire...

Mars 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Au début février, les marchés de capitaux sont sortis de leur zone de confort. Les marchés globaux d’actions ont été sévèrement affectés par un soudain pic de volatilité et par la hausse rapide des rendements obligataires. Même si ces éléments ont constitué les sources principales de leur turbulence, il faut bien admettre que les marchés d’actions étaient mûrs pour une correction, en raison d’un état de sur achat et des flux massifs investis en janvier.

Lire...

Février 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les marchés globaux d’actions ont démarré 2018 en fanfare avec des flux record vers les fonds en actions. A l’opposé, les emprunts d’États se sont trouvés sous une pression constante, qui s’est traduite par une pentification et un glissement vers le haut des courbes de taux. La faiblesse du dollar contre l’ensemble des devises, observée en fin 2017, s’est accélérée en janvier, avec une baisse du Dollar Index de 3.3%.

Lire...

Perspectives d’investissement, Janvier 2018

L’économie mondiale s’est bien portée en 2017 et les marchés d’actions, encore mieux

L’économie mondiale a enregistré son taux de croissance le plus élevé depuis 2011. Toutes les régions ont été concernées et les anticipations ont été revues à la hausse en cours d’année. Les tensions géopolitiques, parfois très inquiétantes, n’ont pas entamé la confiance immodérée des entreprises et des ménages. L’impact de ces tensions sur les marchés de capitaux aura été de courte durée. Les craintes liées à l’actualité politique en Europe se sont dissipées, les partis populistes n’ayant pas réussi à s’imposer lors de plusieurs grands rendez-vous électoraux. L’ascension spectaculaire d’Emmanuel Macron à la présidence française a été vue comme un réel atout pour la future stabilité de l’Union européenne. 

Une fois n’est pas coutume, l’année 2017 a été un long fleuve tranquille pour les marchés d’actions. La rentabilité patente des entreprises et une liquidité abondante ont soutenu les cours boursiers. La volatilité est restée proche de ses points bas historiques et aucun grand choc n’a été observé. Les marchés obligataires ont été un peu plus agités, mais dans des fourchettes relativement étroites. Contre toute attente, l’euro a été la devise la plus robuste. La monnaie unique a bénéficié d’une plus grande stabilité que prévu sur la scène politique.    

Lire...

Après l'euphorie, un krach en 2018?

Notre CIO Nigel Turner a répondu aux questions du Temps sur les perspectives des marchés pour l'année à venir. Il explique pourquoi il faut s'attendre à des corrections en 2018.

En effet, les marchés ont traversé 2017 sans trop de turbulences et il n’est pas dans leur nature de ne pas connaître des périodes de prises de profit ou de corrections plus importantes que ce que l’on a connu récemment.

Lire l'article paru dans Le Temps

Lire...

Decembre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Novembre s’est révélé plutôt mouvementé, surtout en comparaison du calme relatif des mois précédents. Les performances des marchés actions à travers le monde sont loin d’avoir été homogènes; les actions US ont atteint de nouveaux records, celles des marchés émergents ont été stables et les actions européennes ont baissé du fait de l’appréciation de l’euro. Un stress de courte durée a été observé dans les marchés du crédit à haut rendement US et européen, tandis que les actifs chinois ont été affectés par les efforts des autorités de réduire le niveau de la dette. Finalement, le secteur de la techno-logie a subi des dégagements en fin de mois. Des prises de profits ainsi qu’une rotation vers des secteurs à même de plus bénéficier de la réforme fiscale américaine ont déclenché cette correction des valeurs technologiques.

Lire...

Novembre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Octobre a été un mois très favorable aux actions puisque l’indice MSCI World s’est apprécié de 2.5% en devises locales. Le rallye a continué d’être soutenu par des bonnes données économiques, des résultats de sociétés solides et une banque centrale européenne accommodante. Un regain d’optimisme quant à la réforme fiscale aux US et une victoire convaincante de Shinzo Abe aux élections législatives ont également renforcé l’environnement favorable aux actifs risqués. Le rebond du dollar US, amorcé au début septembre, s’est poursuivi. Dans la zone euro, les taux obligataires ont baissé tandis que le rendement des bons du Trésor à 10 ans n’a grimpé que de 4 points de base.

Lire...

Etienne Gounod c'est bien, mais Forum Finance c'est mieux

Sphère - octobre 2017

Dans une interview parue dans le magazine financier Sphère, notre CEO Etienne Gounod détaille comment Forum Finance a redéfini sa stratégie pour attirer une nouvelle génération de clients. Il explique en quoi le métier de gérant a évolué depuis 25 ans et pourquoi les grandes fortunes préfèrent désormais les gérants indépendants.

Lire l'article

 

Lire...

Octobre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les tendances observées en septembre n’ont pas vraiment correspondu à celles anticipées par de nombreux spécialistes des marchés. Alors qu’ils parlaient plutôt d’une hausse de la volatilité et d’une correction des marchés actions, le résultat final s’est avéré être une bonne performance des actions et une volatilité proche des points bas. Les taux obligataires sont repartis à la hausse tandis que le dollar US a finalement réussi à se reprendre contre la majorité des devises. À l’intérieur de la classe d’actifs actions, les actions européennes ont nettement surperformé pour la première fois depuis avril.
Les marchés émergents ont été affectés par des prises de profit et le rebond du dollar. Le billet vert a également pesé sur les cours de l’or, de même que la hausse des taux d’intérêt réels.    

Lire...

Septembre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les actions mondiales ont terminé août pratiquement inchangées malgré la plus grande volatilité des marchés financiers. Alors que les principaux banquiers centraux se sont abstenus de tous nouveaux commentaires sur leurs politiques monétaires, la dette souveraine a bien performé. L’or a été soutenu par une demande pour les valeurs refuges et par la baisse des taux, tandis que la parité euro/dollar s’est rapprochée de 1.21, un nouveau record en 2017. Enfin, les prix du pétrole ont chuté en raison d’une baisse de la demande des raffineries au Texas due aux inondations sans précédent dans la région.           

Lire...

Août 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

L’euro aura été l’actif « vedette » en juillet alors que les actions globales ont encore progressé. Les marchés de la dette souveraine des pays développés ont retrouvé une certaine sérénité suite à la hausse des rendements observée à fin juin/début juillet tandis que le dollar US a continué de se déprécier contre la plupart des autres devises. Les actions des marchés émergents ont à nouveau surperformé et enregistré une hausse de 4.4% en monnaies locales. L’appréciation de l’euro a, par contre, empêché toute hausse des actions de la zone euro.

Lire...

Perspectives d’investissement, juillet 2017

Cette publication semestrielle s’articule en trois parties. Nous réexaminons tout d’abord les attentes que nous avions formulées en janvier. Nous analysons ensuite plusieurs indicateurs économiques clés. Enfin, nous présentons l’allocation d’actifs recommandée pour le second semestre 2017.
Nous avons augmenté notre allocation aux actions début 2017
Anticipant de bonnes perspectives macroéconomiques et actions pour 2017, nous avons accru l’allocation aux actions en début d’année pour positionner les portefeuilles de façon dynamique. Nous prévoyions alors également qu’une accélération de la croissance bénéficiaire à l’échelle mondiale soutiendrait les cours des actions, ce qui a effectivement été le cas au premier semestre.
De même, nous avions réaffirmé notre conviction forte vis-à-vis des marchés émergents et l’exposition aux actions mondiales définie en début d’année était bien diversifiée d’un point de vue régional. Nous avons augmenté depuis nos allocations aux actions européennes et émergentes. Les fonds alternatifs ont suscité des inquiétudes après une performance décevante en 2016. Cependant, les différents fonds auxquels nous sommes exposés ont été nettement mieux orientés ce semestre et ils ont contribué à la solide performance des portefeuilles.

 

Lire...