Perspectives d’investissement, Juillet 2019

Cette publication semestrielle s’articule en trois parties. Nous réexaminons tout d’abord les attentes que nous avions formulées en janvier. Nous analysons ensuite plusieurs indicateurs économiques clés. Enfin, nous présentons l’allocation d’actifs recommandée pour le deuxième semestre 2019.

Nous avons réduit notre exposition aux actions par rapport au début de l’année.

Notre exposition aux actions était surpondérée en début d’année. Convaincus que les risques de récession étaient surestimés lors de la correction de décembre, nous n’avions pas réduit notre allocation aux actions à ce moment-là malgré de fortes turbulences sur les marchés. Ce positionnement a porté ses fruits: le net rebond observé sur les quatre premiers mois de l’année 2019 a contribué à la solide performance des portefeuilles, tandis que les marchés obligataires s’inscrivaient également en progression.

Nous avons tiré parti de l’élan résolument haussier des marchés d’actions pour réduire notre allocation à cette classe d’actifs, qui passe d’une surpondération à une sous-pondération. Dans ce contexte de montée des incertitudes, nous nous voulons prudents, en effet. Sur les marchés obligataires, s’il est vrai que nous n’anticipions pas de forte augmentation des rendements des emprunts d’État, leur effondrement depuis janvier a créé la surprise et a largement contribué à la solide performance des expositions obligataires

Lire...

Juin 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Le rallye des marchés mondiaux d’actions a connu un arrêt brutal en mai. L’optimisme du début d’année quant à un accord commercial sino-américain a laissé la place à des craintes d’une rupture des négociations et d’un ralentis-sement économique. Les prix des actifs risqués se sont dépréciés de manière généralisée; l’indice MSCI World en monnaies locales a perdu 6%, les spreads de crédit et de la dette émergente se sont écartés et les prix des matières premières ont baissé, avec une chute de 16% du prix du pétrole. Les flux de capitaux vers les actifs « refuge » ont contribué à la forte performance de la dette souveraine de qualité, de l’or et des devises défensives telles que le yen et le franc suisse. Le rendement à 10 ans des bons du trésor a chuté de 0.38% à 2.10%, le niveau le plus bas depuis septembre 2017, alors que le rendement des Bunds avec la même échéance a touché un plus bas historique de - 0.21%.

Lire...

Le régime fiscal de l'imposition sur la dépense en Suisse

Notre expert Alban Janssens de Bisthoven a publié un article sur le régime fiscal de l’imposition d’après la dépense qui vient de paraître dans la revue L’Eventail de ce mois de mai 2019.

 

CHAQUE ANNÉE, LA SUISSE ATTIRE UN GRAND NOMBRE D’ÉTRANGERS DÉSIREUX D’Y VIVRE. 
SONT PARTICULIÈREMENT APPRÉCIÉS PAR LES CANDIDATS À LA DÉLOCALISATION LA QUALITÉ DE VIE, LA STABILITÉ POLITIQUE, LE TRÈS BON NIVEAU D’ÉDUCATION ET DE SOINS DE SANTÉ ET ENFIN L’ATTRACTIVITÉ FISCALE DE CE PAYS.

 

PAR ALBAN JANSSENS DE BISTHOVEN

Lire l'article

Lire...

Mai 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Le rebond des marchés mondiaux d’actions s’est prolongé en avril, avec une surperformance des actions européennes et de nouveaux records enregistrés par les indices U.S. L’indice MSCI World en monnaies locales a gagné 3.6% au cours du mois pour atteindre une performance de 16% en 2019; les actions « croissance » ont surperformé les valeurs « value », avec le secteur de la technologie en tête, sur la base de résultats trimestriels appréciés. La forte demande pour les actifs risqués a aussi été reflétée par un resserrement des spreads de crédit et par la faiblesse du franc suisse, qui s’est déprécié de 2.4% contre l’euro et le dollar U.S. Le rallye des emprunts d’États du G-7 a subi un coup d’arrêt, avec une hausse des rendements, qui reste toutefois modeste en comparaison de la chute des rendements au cours des derniers trimestres.

Lire...

Avril 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Le premier trimestre s’est terminé avec une hausse des marchés actions très supérieure à la moyenne, un net resserrement des spreads sur les dettes à haut rendement et émergente, et une chute des rendements des emprunts d’États. Le trimestre passé a aussi vu les principales banques centrales devenir encore plus accommodantes en raison de craintes d’un ralentissement de la croissance mondiale et de l’absence de pressions inflationnistes. Après avoir chuté de 13.5% au 4ème trimestre de 2018, l’indice MSCI World en monnaies locales s’est apprécié de 12% à fin mars, compensant ainsi une bonne partie de cette baisse. Les spreads de crédit se sont également bien comportés, avec des contractions respectives de 1.35% et 1.09% des dettes à haut rendement U.S. et européennes. 

Lire...

Mars 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

La tendance positive pour les actifs risqués observée depuis le début d’année s’est poursuivie en février. L’indice MSCI World en devises locales a progressé de 3.2%, amenant sa performance en 2019 à 11%. Les spreads de crédit et de la dette émergente ont également continué de se contracter, et la dette à haut rendement a récupéré presque toute la baisse des mois de novembre et de décembre.De manière logique, les actifs défensifs, tels que les emprunts d’états et l’or, ont terminé le mois sur une note plus faible, avec une hausse des rendements et un retour du prix de l’or à son niveau de fin 2018. Les principales parités de change ont évolué à l’intérieur de bandes étroites pour rester pratiquement inchangées cette année.

Lire...

Bravo à Maximilien Drion, 3 courses de coupe du monde et 3 podiums

Maximilien Drion, le jeune champion de ski-alpinisme sponsorisé par Forum Finance, a brillamment terminé après 3 courses de coupe du monde à Andorre et Dévoluy à 3 reprises sur le podium!

        

 COUPE D'EVOLUY 2019

Maximilien drion devoluy coupe du monde 3

 

Maximilien drion devoluy coupe du monde 2

 

Maximilien drion devoluy coupe du monde

La semaine dernière, le circuit de coupe du monde s’arrêtait dans les Hautes Alpes en France dans la station de Super-Dévoluy. Au programme figurait une course individuelle et un sprint. Maximilien termine 3ème de la course individuelle.

 

 COUPE DU MONDE D'ANDORRE 2019

Maximilien drion andorre coupe du monde 3

        Maximilien drion andorre coupe du monde 2

 

Maximilien drion andorre coupe du monde 4

 

Maximilien drion andorre coupe du monde

Maximilien termine 1er espoir pour la course de coupe du monde le dimanche à Andorre et 3ème espoir le samedi obtenant ainsi son premier podium de sa carrière en course individuelle.

 

Nous sommes particulièrement fiers de ses succès et félicitons chaleureusement Maximilien pour ses magnifiques performances en Coupe du Monde!

 

Lire...

Février 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Quelle différence d’un mois à l’autre! Pour les investisseurs tétanisés par la peur au cours d’un mois de décembre frénétique, janvier aura produit un rallye de soulagement sur les actifs risqués très bienvenu. Les marchés globaux d’actions ont connu leur meilleur mois depuis octobre 2015, reflété par un gain de 7.7% de l’indice MSCI World et les spreads de crédit se sont repliés à leurs niveaux de fin novembre, voire même en-dessous. Les prix des matières premières ont également rebondi, menés par les métaux de base et le pétrole. Dans le marché des changes, les devises des marchés émergents et des pays exportateurs de matières premières ont le mieux performé. Dans un tel environnement, il faut aussi souligner la performance positive des actifs plus défensifs, tels que la dette souveraine et l’or.

Lire...

Perspectives d’investissement, Janvier 2019

Les marchés financiers mondiaux ont été fortement pénalisés par la conjoncture géopolitique

Après une année 2017 inhabituellement calme sur les marchés financiers, 2018 a eu l’effet d’une douche froide pour les investisseurs. L’euphorie sur les marchés d’actions en début d’année a laissé la place à une nervosité virant à l’anxiété. C’est que, d’une part, des difficultés économiques et politiques assombrissaient le paysage et, d’autre part, le comportement du marché était extrême.
L’économie américaine s’est nettement démarquée, comme l’ont montré les bénéfices spectaculaires des sociétés. En parallèle, la croissance a décéléré dans d’autres régions, notamment en Chine et en Europe. Cet essoufflement a été aggravé par les répercussions de plus en plus prononcées de la guerre commerciale infligée par Donald Trump au reste du monde et dans laquelle la Chine est la principale cible. Les incertitudes politiques ont également pénalisé les marchés financiers, nettement plus d’ailleurs qu’au cours des dernières années. La résorption de plusieurs de ces difficultés sera l’un des facteurs déterminants pour que la confiance revienne sur les marchés.

Lire...

Dix actions sélectionnées pour 2019

Lors de son dernier interview avec Le Temps, notre expert Charles-Henri de Marignac donne deux recommendations de titres, une suisse et une étrangère, pour 2019.

 

"Swatch Group bénéficie d'un profil unique sur le marché de la montre(...)."

Lire l'article

Lire...

Décembre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Novembre a de nouveau été un mois volatil pour les marchés actions qui ont subi de gros revirements de tendances suite à la déroute d’octobre. Ils ont toutefois réussi à terminer le mois en territoire positif, avec les marchés émergents en tête. Le mois a encore été difficile pour certains géants de la bourse, tels qu’Apple ou Facebook, en baisses respectives de 18% et 7%. Dans les autres classes d’actifs, les rendements sur la dette souveraine ont décliné, les spreads sur la dette à haut rendement se sont fortement écartés tandis que le prix du pétrole a chuté de 22%. Les principales parités de devises ainsi que le prix de l’or ont terminé le mois relativement inchangés.

Lire...

Novembre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Octobre a été à la hauteur de sa réputation d’être un mois volatil pour les marchés actions, avec une baisse de 7.9% de l’indice MSCI World, en devises locales. La déroute a été généralisée et l’ensemble des bourses mondiales a été affecté par les craintes d’un ralentissement de la croissance, de la guerre commerciale et de la hausse des taux d’intérêts. Pour une fois, les actions U.S. n’ont pas mieux résisté et certaines valeurs phares de la technologie, telles qu’Amazon ou Netflix, ont subi des dégagements sévères. La correction des marchés a présenté une certaine similitude avec celle du début d’année; les actions ont subitement plongé suite à une période de rapide remontée des rendements des bons du Trésor, alors que les actifs « refuge » n’ont que peu profité de cette baisse des actions ; les taux des bons du Trésor à 10 ans ont terminé le mois en hausse de 8bps et le prix de l’or n’a progressé que de 2%.

Lire...

Octobre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les indices d’actions mondiales ont terminé septembre en légère hausse suite à un début de mois difficile. Les actions japonaises ont surperformé tandis que les actions des marchés émergents se sont quelque peu stabilisées, bien qu’en baisse pour l’ensemble du mois. Une moindre aversion pour le risque s’est traduite par la montée des taux d’emprunts souverains et la contraction des spreads sur les emprunts à haut rendement et émergents (-38bps pour l’indice J.P. Morgan EMBI Global). Dans un tel contexte, les dépréciations du franc suisse et du yen contre les autres devises n’étaient guère surprenantes.

Lire...

Forum Finance recrute deux personnalités d'envergure

Genève, le 2 octobre 2018. La société de gestion genevoise The Forum Finance Group continue à étoffer ses équipes, avec l’arrivée de deux personnalités de haut niveau. Ainsi, Philippe Senger rejoint la société, de même que Alban Janssens de Bisthoven, qui renforcera les compétences de planification patrimoniale. Forum Finance entend d’ailleurs profiter de son modèle d’affaires attractif pour attirer d’autres individualités de talent. En effet, outre son projet entrepreneurial clair et des ressources qui lui permettent de concrétiser ses plans d’expansion, Forum Finance bénéficie d’une gouvernance d’entreprise solide, qui permet un accès au capital et assure un passage de témoin en douceur entre générations d’associés.

Lire...

Assurer la pérennité

Lors de son dernier interview avec Allnews notre CEO Etienne Gounod estime que:

«Notre métier n’est pas client oriented mais client driven».

 

Bien décidée à s’écarter du modèle traditionnel du gérant individualiste, il y a deux ans, la société de gestion The Forum Finance Group (FFG) obtenait une licence de gestionnaire de placements collectifs (LPCC) de la Finma. Depuis, elle a été enregistrée comme Investment Adviser auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission (SEC) et a ouvert une antenne à Zurich. En juin, FFG accueillait Jean-François Andrade comme nouvel associé. Entretien avec Etienne Gounod, CEO et Managing Partner.

Lire l'article

Lire...