Février 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les marchés financiers ont subi un stress considérable en janvier du fait d’un sentiment de marché très affecté par la pression vendeuse sur les actifs chinois et la chute des prix du pétrole. La correction des marchés actions a été généralisée tandis que les emprunts à risque ont souffert d’un écartement significatif de leurs spreads. Dans cet environnement, les actifs les plus recherchés ont été la dette souveraine des marchés développés, l’or et le yen jusqu'à l'introduction surprise de taux d'intérêt négatifs par la Banque du Japon.

A bien des égards, le comportement des bourses mondiales a ressemblé à celui observé en août dernier après la dévaluation du yuan. Les marchés boursiers chinois ont été suspendus à deux reprises au cours de la première semaine, en raison de craintes sur la fuite des capitaux et la santé de l’économie. Suite à cela, les régulateurs chinois ont suspendu le nouveau mécanisme de coupe-circuit au cœur de la tourmente. Cette décision, combinée avec une communication confuse, n’a fait qu’attiser les inquiétudes des investisseurs, avec pour effet la contagion de la turbulence observée en Chine vers le reste du monde.

L'autre source d’instabilité pour les marchés financiers a été la faiblesse persistante des prix du pétrole, dont la corrélation avec les cours des actions a fortement augmenté. Les craintes relatives à la demande pour le pétrole ont été nourries par des chiffres de production industrielle décevants au moment où les espoirs d’une baisse de production coordonnée semblaient faibles.

Contenu de la lettre mensuelle

  • La forte baisse des rendements obligataires 
  • Un mois positif pour l'or
  • Données clés publiées au mois de janvier
  • Stratégie d'investissement
  • Activités des portefeuilles/nouvelles

Télécharger la lettre en pdf...

Mots-clés: Lettres mensuelles