Mai 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les indices actions ont cédé presque tous leurs gains d’avril au cours des dernières séances du mois après que la Banque de Japon ait décidé de renoncer à augmenter son soutien monétaire ; l’indice Nikkei 225 a chuté de 3.6% après cette annonce alors que, le lendemain, l’Euro Stoxx 50 cédait 3.1%. La volatilité des devises est restée élevée ; c’est ainsi que le yen a connu sa plus forte hausse hebdomadaire contre le dollar depuis 2008 et que l’indice Dollar a baissé pour le troisième mois consécutif. A l’opposé, les matières premières ont enregistré de forts gains.

Lire la suite

Avril 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
En mars, les actions ont poursuivi leur redressement entamé à la mi-février ; l’indice MSCI World Local a ainsi progressé de 5% et limité sa baisse trimestrielle à 2.5%. Les actions émergentes, en hausse de 13% en mars, ont nettement surperformé du fait d’un meilleur sentiment, d’un rebond des matières premières et de la faiblesse du dollar. Le dollar a effectivement connu un des pires trimestres de ces cinq dernières années, reflété par la chute de 3.7% du Dollar Index.

Lire la suite

Mars 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les marchés actions ont baissé pour le troisième mois consécutif, tout en terminant bien au-dessus des bas de mi-février. Le sentiment de marché s’est amélioré du fait de moindres tensions sur les marchés chinois et de meilleures tendances sur les matières premières. C’est ainsi que les prix du pétrole ont rebondi de 29% après avoir fortement baissé depuis le début de l’année. Néanmoins, les actifs considérés les plus sûrs ont performé le mieux ; ces derniers incluent les Bunds dont les rendements à 10 ans ont chuté à 0.11% et l’or qui s’est apprécié de 11% à $1'239 l’once.

Lire la suite

Février 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les marchés financiers ont subi un stress considérable en janvier du fait d’un sentiment de marché très affecté par la pression vendeuse sur les actifs chinois et la chute des prix du pétrole. La correction des marchés actions a été généralisée tandis que les emprunts à risque ont souffert d’un écartement significatif de leurs spreads. Dans cet environnement, les actifs les plus recherchés ont été la dette souveraine des marchés développés, l’or et le yen jusqu'à l'introduction surprise de taux d'intérêt négatifs par la Banque du Japon.

Lire la suite