Lettres mensuelles

Août 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

L’euro aura été l’actif « vedette » en juillet alors que les actions globales ont encore progressé. Les marchés de la dette souveraine des pays développés ont retrouvé une certaine sérénité suite à la hausse des rendements observée à fin juin/début juillet tandis que le dollar US a continué de se déprécier contre la plupart des autres devises. Les actions des marchés émergents ont à nouveau surperformé et enregistré une hausse de 4.4% en monnaies locales. L’appréciation de l’euro a, par contre, empêché toute hausse des actions de la zone euro.

Août 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Juillet a été un bon mois pour les marchés d’actions avec une hausse de 3.1% de l’indice MSCI World Local Currency Index et des performances positives dans la plupart des régions. Les craintes portant sur la guerre commerciale ont cédé la place à la publication des résultats de sociétés encourageants au deuxième trimestre. Un appétit plus élevé pour les actifs risqués s’est aussi traduit par une hausse des rendements de la dette souveraine, avec celui du Bon du trésor américain à 10 ans se rapprochant de 3%, et par la poursuite de la baisse du prix de l’or. 

Avril 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
En mars, les actions ont poursuivi leur redressement entamé à la mi-février ; l’indice MSCI World Local a ainsi progressé de 5% et limité sa baisse trimestrielle à 2.5%. Les actions émergentes, en hausse de 13% en mars, ont nettement surperformé du fait d’un meilleur sentiment, d’un rebond des matières premières et de la faiblesse du dollar. Le dollar a effectivement connu un des pires trimestres de ces cinq dernières années, reflété par la chute de 3.7% du Dollar Index.

Avril 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les faibles variations mensuelles observées sur certaines classes d’actifs à fin mars masquent un parcours plus agité. Des mouvements importants ont en effet été observés dans les marchés obligataires et des devises au cours du mois. Par exemple, le rendement du Trésor américain à 10 ans est passé de 2,39% à 2,63% le 13 mars avant de retourner à son niveau de départ. Cela s'explique surtout par le fait que la Réserve Fédérale soit apparue moins restrictive suite à sa décision de relever son taux directeur de 0,25% en mars. Les Bunds à 10 ans ont suivi un chemin similaire, grimpant de 0,21% à 0,48% pour terminer le mois à 0,33%, les investisseurs ayant réagi au procès-verbal de la dernière réunion de la BCE. Le dollar a également été très chahuté. Le dénouement partiel du positionnement de marché très long a longtemps pesé sur sa valeur avant qu’il ne rebondisse en toute fin du mois.

Avril 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Mars aura été un mois tumultueux pour les marchés des actions, qui sont passés d’un état d’euphorie en janvier à un état de confusion. En l’absence de nouvelles relatives à la profitabilité des entreprises, les actions ont souffert des craintes d’une guerre commerciale, des remaniements à l’intérieur de la Maison Blanche et de développements défavorables dans le secteur de la technologie. De manière quelque peu surprenante, les actifs défensifs n’ont que modestement bénéficié de la volatilité des marchés actions ; l’or n’a pratiquement pas bougé, les rendements des emprunts d’États n’ont baissé que de manière modérée alors que le franc suisse et le yen, les éternelles monnaies refuge, sont restés stables au cours du mois.

Déc. 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement. Novembre a été un mois riche en évènements pour les marchés financiers suite à l’élection de Donald Trump comme nouveau président des États-Unis. Après un choc initial et une forte demande pour les actifs refuges à l’annonce des premiers résultats, la réaction a ensuite été aussi inattendue que la  victoire de Trump.

Decembre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Novembre s’est révélé plutôt mouvementé, surtout en comparaison du calme relatif des mois précédents. Les performances des marchés actions à travers le monde sont loin d’avoir été homogènes; les actions US ont atteint de nouveaux records, celles des marchés émergents ont été stables et les actions européennes ont baissé du fait de l’appréciation de l’euro. Un stress de courte durée a été observé dans les marchés du crédit à haut rendement US et européen, tandis que les actifs chinois ont été affectés par les efforts des autorités de réduire le niveau de la dette. Finalement, le secteur de la techno-logie a subi des dégagements en fin de mois. Des prises de profits ainsi qu’une rotation vers des secteurs à même de plus bénéficier de la réforme fiscale américaine ont déclenché cette correction des valeurs technologiques.

Décembre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Novembre a de nouveau été un mois volatil pour les marchés actions qui ont subi de gros revirements de tendances suite à la déroute d’octobre. Ils ont toutefois réussi à terminer le mois en territoire positif, avec les marchés émergents en tête. Le mois a encore été difficile pour certains géants de la bourse, tels qu’Apple ou Facebook, en baisses respectives de 18% et 7%. Dans les autres classes d’actifs, les rendements sur la dette souveraine ont décliné, les spreads sur la dette à haut rendement se sont fortement écartés tandis que le prix du pétrole a chuté de 22%. Les principales parités de devises ainsi que le prix de l’or ont terminé le mois relativement inchangés.

Fév. 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les marchés ont repris leur souffle après un rallye important en fin d’année 2016.

Cependant, de nombreuses tendances observées depuis le début de l'année ont déçu les attentes du marché; les actions des marchés émergents et l'or ont nettement surperformé l’ensemble du marché tandis que le dollar a perdu du terrain.

Le mouvement le plus significatif du mois passé a été la hausse des rendements sur les obligations de la zone euro.

2017 a commencé sur une note positive pour nos portefeuilles, grâce non seulement à notre exposition d'actions, mais aussi à notre allocation de titres à revenu fixe, qui a largement échappé à la hausse des rendements observée en Europe.

Février 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les marchés financiers ont subi un stress considérable en janvier du fait d’un sentiment de marché très affecté par la pression vendeuse sur les actifs chinois et la chute des prix du pétrole. La correction des marchés actions a été généralisée tandis que les emprunts à risque ont souffert d’un écartement significatif de leurs spreads. Dans cet environnement, les actifs les plus recherchés ont été la dette souveraine des marchés développés, l’or et le yen jusqu'à l'introduction surprise de taux d'intérêt négatifs par la Banque du Japon.

Février 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les marchés globaux d’actions ont démarré 2018 en fanfare avec des flux record vers les fonds en actions. A l’opposé, les emprunts d’États se sont trouvés sous une pression constante, qui s’est traduite par une pentification et un glissement vers le haut des courbes de taux. La faiblesse du dollar contre l’ensemble des devises, observée en fin 2017, s’est accélérée en janvier, avec une baisse du Dollar Index de 3.3%.

Juin 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement. Le mois de mai s’avérait plutôt calme pour les marchés actions majeurs qui évoluaient sans tendance dans des bandes étroites. Ils ont cependant été tirés de leur torpeur par la réalisation que la Réserve Fédérale pourrait relever ses taux d’intérêt déjà en juin. 

Juin 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Mai a encore été un mois positif pour les marchés actions tandis que le dollar est resté sous pression et que les rendements des emprunts d’états ont baissé. Les indices d’actions US ont atteint de nouveaux records, les marchés émergents ont continué de surperformer tandis que les actions européennes ont consolidé suite à une période faste. Comme anticipé, le candidat centriste Emmanuel Macron a été élu président de la République française et les mar-chés ont subi des prises de bénéfices au lendemain de sa victoire.

Juin 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Mai a été un mois mouvementé. Une flambée des risques politiques et géo-politiques, avec l’Italie dans l’oeil du cyclone, a mis fin au rallye des marchés actions du début de mois. Les actifs « refuges », incluant les bons du Trésor, les Bunds, le franc suisse et le yen, ont été privilégiés tandis que l’appréciation en cours du dollar s’est accélérée. Les actifs des marchés émergents sont res-tés sous pression en raison d’une combinaison de hausses des rendements U.S. et du dollar ainsi que de facteurs idiosyncratiques dans des pays comme la Turquie ou l’Argentine. Les marchés financiers ont également été affectés par des questions géopolitiques relatives aux tensions commerciales, à la sortie des États-Unis de l’accord nucléaire avec l’Iran et à la tenue ou pas du sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord.

Mai 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les indices actions ont cédé presque tous leurs gains d’avril au cours des dernières séances du mois après que la Banque de Japon ait décidé de renoncer à augmenter son soutien monétaire ; l’indice Nikkei 225 a chuté de 3.6% après cette annonce alors que, le lendemain, l’Euro Stoxx 50 cédait 3.1%. La volatilité des devises est restée élevée ; c’est ainsi que le yen a connu sa plus forte hausse hebdomadaire contre le dollar depuis 2008 et que l’indice Dollar a baissé pour le troisième mois consécutif. A l’opposé, les matières premières ont enregistré de forts gains.

Mai 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Avril a mal démarré pour les actifs à risque avant de finir sur une très bonne tendance. Suite au bon premier trimestre pour les actions, les investisseurs sont devenus plus prudents en raison des tensions entre les États-Unis d’un côté, et la Corée du Nord, la Syrie et la Russie de l’autre, ainsi que des craintes relatives aux élections françaises. L’or, les bons du Trésor, les Bunds et le yen ont été recherchés tandis que la volatilité a atteint un pic et touché un niveau observé pour la dernière fois après l’élection de Trump. Ces tendances n’ont toutefois pas duré et la volatilité s’est effondrée à un point bas sur 10 ans. Les résultats du 1er tour des élections françaises et des bénéfices trimestriels au-dessus des attentes ont représenté les principaux soutiens pour les actions au cours de la dernière semaine du mois.

Mai 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Plusieurs inversions de tendances ont été observées en avril. C’est ainsi que les actions européennes ont surperformé et que le dollar s’est apprécié. Les rendements des emprunts d’État du G-7 ont aussi retrouvé leur tendance haussière de début d’année, les bons du Trésor U.S. étant les plus impactés. En observant les performances des indices régionaux d’actions à fin avril, on constate que les actions européennes ont entièrement refait leur retard vis-à-vis des actions U.S. et émergentes. Ce rattrapage s’explique en partie par la baisse de 2% de l’euro contre le dollar en avril. Les actions japonaises se sont également bien comportées au cours du mois et l’indice Topix a grimpé de 3.6%, aidé par une dépréciation de 2.8% du yen contre le dollar.

Mars 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les marchés actions ont baissé pour le troisième mois consécutif, tout en terminant bien au-dessus des bas de mi-février. Le sentiment de marché s’est amélioré du fait de moindres tensions sur les marchés chinois et de meilleures tendances sur les matières premières. C’est ainsi que les prix du pétrole ont rebondi de 29% après avoir fortement baissé depuis le début de l’année. Néanmoins, les actifs considérés les plus sûrs ont performé le mieux ; ces derniers incluent les Bunds dont les rendements à 10 ans ont chuté à 0.11% et l’or qui s’est apprécié de 11% à $1'239 l’once.

Mars 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les tendances observées en février étaient bien établies, avec la hausse des actions, le déclin des rendements obligataires et le rebond du dollar par rapport aux autres devises majeures.

Les marchés actions ont continué de bénéficier d’une amélioration des conditions économiques, de la hausse des attentes inflationnistes et d’anticipations de politiques de soutien par l’administration Trump. En dépit de craintes liées au moment et à la mise en œuvre de ces nouvelles politiques américaines ainsi qu’à la montée des risques politiques en Europe, les niveaux de volatilité sont restés proches de leurs points bas. Ceci est reflété par l’indice CBOE Volatility Index qui se situe près de 25 pourcent en-dessous de sa moyenne sur cinq ans.

Mars 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Au début février, les marchés de capitaux sont sortis de leur zone de confort. Les marchés globaux d’actions ont été sévèrement affectés par un soudain pic de volatilité et par la hausse rapide des rendements obligataires. Même si ces éléments ont constitué les sources principales de leur turbulence, il faut bien admettre que les marchés d’actions étaient mûrs pour une correction, en raison d’un état de sur achat et des flux massifs investis en janvier.