Lettres mensuelles

Août 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

L’euro aura été l’actif « vedette » en juillet alors que les actions globales ont encore progressé. Les marchés de la dette souveraine des pays développés ont retrouvé une certaine sérénité suite à la hausse des rendements observée à fin juin/début juillet tandis que le dollar US a continué de se déprécier contre la plupart des autres devises. Les actions des marchés émergents ont à nouveau surperformé et enregistré une hausse de 4.4% en monnaies locales. L’appréciation de l’euro a, par contre, empêché toute hausse des actions de la zone euro.

Avril 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
En mars, les actions ont poursuivi leur redressement entamé à la mi-février ; l’indice MSCI World Local a ainsi progressé de 5% et limité sa baisse trimestrielle à 2.5%. Les actions émergentes, en hausse de 13% en mars, ont nettement surperformé du fait d’un meilleur sentiment, d’un rebond des matières premières et de la faiblesse du dollar. Le dollar a effectivement connu un des pires trimestres de ces cinq dernières années, reflété par la chute de 3.7% du Dollar Index.

Avril 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les faibles variations mensuelles observées sur certaines classes d’actifs à fin mars masquent un parcours plus agité. Des mouvements importants ont en effet été observés dans les marchés obligataires et des devises au cours du mois. Par exemple, le rendement du Trésor américain à 10 ans est passé de 2,39% à 2,63% le 13 mars avant de retourner à son niveau de départ. Cela s'explique surtout par le fait que la Réserve Fédérale soit apparue moins restrictive suite à sa décision de relever son taux directeur de 0,25% en mars. Les Bunds à 10 ans ont suivi un chemin similaire, grimpant de 0,21% à 0,48% pour terminer le mois à 0,33%, les investisseurs ayant réagi au procès-verbal de la dernière réunion de la BCE. Le dollar a également été très chahuté. Le dénouement partiel du positionnement de marché très long a longtemps pesé sur sa valeur avant qu’il ne rebondisse en toute fin du mois.

Déc. 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement. Novembre a été un mois riche en évènements pour les marchés financiers suite à l’élection de Donald Trump comme nouveau président des États-Unis. Après un choc initial et une forte demande pour les actifs refuges à l’annonce des premiers résultats, la réaction a ensuite été aussi inattendue que la  victoire de Trump.

Decembre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Novembre s’est révélé plutôt mouvementé, surtout en comparaison du calme relatif des mois précédents. Les performances des marchés actions à travers le monde sont loin d’avoir été homogènes; les actions US ont atteint de nouveaux records, celles des marchés émergents ont été stables et les actions européennes ont baissé du fait de l’appréciation de l’euro. Un stress de courte durée a été observé dans les marchés du crédit à haut rendement US et européen, tandis que les actifs chinois ont été affectés par les efforts des autorités de réduire le niveau de la dette. Finalement, le secteur de la techno-logie a subi des dégagements en fin de mois. Des prises de profits ainsi qu’une rotation vers des secteurs à même de plus bénéficier de la réforme fiscale américaine ont déclenché cette correction des valeurs technologiques.

Fév. 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les marchés ont repris leur souffle après un rallye important en fin d’année 2016.

Cependant, de nombreuses tendances observées depuis le début de l'année ont déçu les attentes du marché; les actions des marchés émergents et l'or ont nettement surperformé l’ensemble du marché tandis que le dollar a perdu du terrain.

Le mouvement le plus significatif du mois passé a été la hausse des rendements sur les obligations de la zone euro.

2017 a commencé sur une note positive pour nos portefeuilles, grâce non seulement à notre exposition d'actions, mais aussi à notre allocation de titres à revenu fixe, qui a largement échappé à la hausse des rendements observée en Europe.

Février 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les marchés financiers ont subi un stress considérable en janvier du fait d’un sentiment de marché très affecté par la pression vendeuse sur les actifs chinois et la chute des prix du pétrole. La correction des marchés actions a été généralisée tandis que les emprunts à risque ont souffert d’un écartement significatif de leurs spreads. Dans cet environnement, les actifs les plus recherchés ont été la dette souveraine des marchés développés, l’or et le yen jusqu'à l'introduction surprise de taux d'intérêt négatifs par la Banque du Japon.

Juin 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement. Le mois de mai s’avérait plutôt calme pour les marchés actions majeurs qui évoluaient sans tendance dans des bandes étroites. Ils ont cependant été tirés de leur torpeur par la réalisation que la Réserve Fédérale pourrait relever ses taux d’intérêt déjà en juin. 

Juin 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Mai a encore été un mois positif pour les marchés actions tandis que le dollar est resté sous pression et que les rendements des emprunts d’états ont baissé. Les indices d’actions US ont atteint de nouveaux records, les marchés émergents ont continué de surperformer tandis que les actions européennes ont consolidé suite à une période faste. Comme anticipé, le candidat centriste Emmanuel Macron a été élu président de la République française et les mar-chés ont subi des prises de bénéfices au lendemain de sa victoire.

Mai 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les indices actions ont cédé presque tous leurs gains d’avril au cours des dernières séances du mois après que la Banque de Japon ait décidé de renoncer à augmenter son soutien monétaire ; l’indice Nikkei 225 a chuté de 3.6% après cette annonce alors que, le lendemain, l’Euro Stoxx 50 cédait 3.1%. La volatilité des devises est restée élevée ; c’est ainsi que le yen a connu sa plus forte hausse hebdomadaire contre le dollar depuis 2008 et que l’indice Dollar a baissé pour le troisième mois consécutif. A l’opposé, les matières premières ont enregistré de forts gains.

Mai 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Avril a mal démarré pour les actifs à risque avant de finir sur une très bonne tendance. Suite au bon premier trimestre pour les actions, les investisseurs sont devenus plus prudents en raison des tensions entre les États-Unis d’un côté, et la Corée du Nord, la Syrie et la Russie de l’autre, ainsi que des craintes relatives aux élections françaises. L’or, les bons du Trésor, les Bunds et le yen ont été recherchés tandis que la volatilité a atteint un pic et touché un niveau observé pour la dernière fois après l’élection de Trump. Ces tendances n’ont toutefois pas duré et la volatilité s’est effondrée à un point bas sur 10 ans. Les résultats du 1er tour des élections françaises et des bénéfices trimestriels au-dessus des attentes ont représenté les principaux soutiens pour les actions au cours de la dernière semaine du mois.

Mars 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.
Les marchés actions ont baissé pour le troisième mois consécutif, tout en terminant bien au-dessus des bas de mi-février. Le sentiment de marché s’est amélioré du fait de moindres tensions sur les marchés chinois et de meilleures tendances sur les matières premières. C’est ainsi que les prix du pétrole ont rebondi de 29% après avoir fortement baissé depuis le début de l’année. Néanmoins, les actifs considérés les plus sûrs ont performé le mieux ; ces derniers incluent les Bunds dont les rendements à 10 ans ont chuté à 0.11% et l’or qui s’est apprécié de 11% à $1'239 l’once.

Mars 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les tendances observées en février étaient bien établies, avec la hausse des actions, le déclin des rendements obligataires et le rebond du dollar par rapport aux autres devises majeures.

Les marchés actions ont continué de bénéficier d’une amélioration des conditions économiques, de la hausse des attentes inflationnistes et d’anticipations de politiques de soutien par l’administration Trump. En dépit de craintes liées au moment et à la mise en œuvre de ces nouvelles politiques américaines ainsi qu’à la montée des risques politiques en Europe, les niveaux de volatilité sont restés proches de leurs points bas. Ceci est reflété par l’indice CBOE Volatility Index qui se situe près de 25 pourcent en-dessous de sa moyenne sur cinq ans.

Nov. 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement. Le mois d’octobre a été plutôt calme pour les marchés actions avec une baisse de 0.8% de l’indice MSCI World. Les actions européennes et japonaises ont bénéficié de la faiblesse de leurs devises pour surperformer les actions US au cours d’une période d’un dollar fort. La principale tendance observée le mois passé a toutefois été la hausse des taux obligataires, se traduisant par des variations de cours largement supérieures à la moyenne. Les emprunts d’États et de sociétés bien notés ont été les actifs les plus touchés et l’indice Citigroup Euro Broad Investment Grade a ainsi baissé de 1.7%. Les intervenants de marché semblent désormais tenir compte du fait que les banques centrales ont atteint la limite de leurs politiques monétaires sans précédent et que les rendements à des niveaux bas record ne sont plus justifiés.

Novembre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Octobre a été un mois très favorable aux actions puisque l’indice MSCI World s’est apprécié de 2.5% en devises locales. Le rallye a continué d’être soutenu par des bonnes données économiques, des résultats de sociétés solides et une banque centrale européenne accommodante. Un regain d’optimisme quant à la réforme fiscale aux US et une victoire convaincante de Shinzo Abe aux élections législatives ont également renforcé l’environnement favorable aux actifs risqués. Le rebond du dollar US, amorcé au début septembre, s’est poursuivi. Dans la zone euro, les taux obligataires ont baissé tandis que le rendement des bons du Trésor à 10 ans n’a grimpé que de 4 points de base.

Oct. 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.Au cours d’un mois où les actions ont terminé pratiquement inchangées, les politiques des banques centrales ont continué d’exercer la plus grande influence sur le comportement des marchés. Suite à un début de mois positif, les actions se sont repliées après que le président de la BCE, Mario Draghi, ait déçu les attentes des marchés en maintenant la politique en vigueur et en s’abstenant de tout engagement quant à une prolongation du programme de soutien au-delà de l’échéance de mars 2017. Draghi a donné l’impression que la BCE avait largement rempli son mandat et insisté sur le besoin des États à adopter des réformes économiques et des politiques fiscales plus souples. Les actions ont également été affectées par la faiblesse du secteur bancaire européen suite à l’annonce d’une amende de 14 milliards de dollars infligée à la Deutsche Bank pour régler un litige relatif à la crise du marché hypothécaire « subprime » américain en 2008.

Octobre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les tendances observées en septembre n’ont pas vraiment correspondu à celles anticipées par de nombreux spécialistes des marchés. Alors qu’ils parlaient plutôt d’une hausse de la volatilité et d’une correction des marchés actions, le résultat final s’est avéré être une bonne performance des actions et une volatilité proche des points bas. Les taux obligataires sont repartis à la hausse tandis que le dollar US a finalement réussi à se reprendre contre la majorité des devises. À l’intérieur de la classe d’actifs actions, les actions européennes ont nettement surperformé pour la première fois depuis avril.
Les marchés émergents ont été affectés par des prises de profit et le rebond du dollar. Le billet vert a également pesé sur les cours de l’or, de même que la hausse des taux d’intérêt réels.    

Sept. 2016 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.La poursuite du resserrement des spreads de crédit et de la dette émergente, le fort rebond des cours du pétrole et la stabilité des actions des marchés développés ont représenté les principales tendances observées au cours d’un mois d’août plutôt calme ; les actions des pays émergents ont continué de surperformer grâce à des flux positifs. A l’opposé, le dollar US a été volatil. Après un début de mois difficile, le dollar s’est repris du fait de l’augmentation des anticipations relatives à une hausse des taux suite aux propos de la présidente de la Fed, Janet Yellen, et du vice-président, Stanley Fischer.

Septembre 2017 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les actions mondiales ont terminé août pratiquement inchangées malgré la plus grande volatilité des marchés financiers. Alors que les principaux banquiers centraux se sont abstenus de tous nouveaux commentaires sur leurs politiques monétaires, la dette souveraine a bien performé. L’or a été soutenu par une demande pour les valeurs refuges et par la baisse des taux, tandis que la parité euro/dollar s’est rapprochée de 1.21, un nouveau record en 2017. Enfin, les prix du pétrole ont chuté en raison d’une baisse de la demande des raffineries au Texas due aux inondations sans précédent dans la région.