• A propos de nous

Mai 2017 - Perspectives d'investissement

Avril a mal démarré pour les actifs à risque avant de finir sur une très bonne tendance. Suite au bon premier trimestre pour les actions, les investisseurs sont devenus plus prudents en raison des tensions entre les États-Unis d’un côté, et la Corée du Nord, la Syrie et la Russie de l’autre, ainsi que des craintes relatives aux élections françaises. L’or, les bons du Trésor, les Bunds et le yen ont été recherchés tandis que la volatilité a atteint un pic et touché un niveau observé pour la dernière fois après l’élection de Trump. Ces tendances n’ont toutefois pas duré et la volatilité s’est effondrée à un point bas sur 10 ans. Les résultats du 1er tour des élections françaises et des bénéfices trimestriels au-dessus des attentes ont représenté les principaux soutiens pour les actions au cours de la dernière semaine du mois.

La saison des résultats du 1er trimestre 2017 bat son plein et plus de 75% des sociétés du S&P 500 ont déjà publié leurs chiffres. Ces publications ont forte-ment soutenu les actions globales et quelque peu rassuré les intervenants de marché sur les valorisations des actions, en particulier aux États-Unis. Sur les 376 sociétés du S&P 500 ayant publié, 78% ont battu les attentes relatives aux profits et 63% celles relatives aux chiffres d’affaires; ces pourcentages sont supérieurs aux moyennes à long terme et indiquent un rebond marqué de la croissance des bénéfices. En Europe, les chiffres ont également été excellents avec 69% de surprises positives au niveau des bénéfices et 81% de surprises positives au niveau des ventes.

 

A l’opposé de ce qui s’était passé en 2016, les institutions de sondage ont correctement anticipé les résultats du 1er tour des élections présidentielles françaises. Les actions globales ont fortement rebondi après qu’Emmanuel Macron soit donné largement favori pour être élu président. Les actions euro-péennes ont surperformé sous la conduite des valeurs financières et cycliques. L’euro s’est également bien comporté en raison de rendements des Bunds plus élevés et d’un dénouement de couvertures.