Mai 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Le rebond des marchés mondiaux d’actions s’est prolongé en avril, avec une surperformance des actions européennes et de nouveaux records enregistrés par les indices U.S. L’indice MSCI World en monnaies locales a gagné 3.6% au cours du mois pour atteindre une performance de 16% en 2019; les actions « croissance » ont surperformé les valeurs « value », avec le secteur de la technologie en tête, sur la base de résultats trimestriels appréciés. La forte demande pour les actifs risqués a aussi été reflétée par un resserrement des spreads de crédit et par la faiblesse du franc suisse, qui s’est déprécié de 2.4% contre l’euro et le dollar U.S. Le rallye des emprunts d’États du G-7 a subi un coup d’arrêt, avec une hausse des rendements, qui reste toutefois modeste en comparaison de la chute des rendements au cours des derniers trimestres.

Lire la suite

Avril 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Le premier trimestre s’est terminé avec une hausse des marchés actions très supérieure à la moyenne, un net resserrement des spreads sur les dettes à haut rendement et émergente, et une chute des rendements des emprunts d’États. Le trimestre passé a aussi vu les principales banques centrales devenir encore plus accommodantes en raison de craintes d’un ralentissement de la croissance mondiale et de l’absence de pressions inflationnistes. Après avoir chuté de 13.5% au 4ème trimestre de 2018, l’indice MSCI World en monnaies locales s’est apprécié de 12% à fin mars, compensant ainsi une bonne partie de cette baisse. Les spreads de crédit se sont également bien comportés, avec des contractions respectives de 1.35% et 1.09% des dettes à haut rendement U.S. et européennes. 

Lire la suite

Mars 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

La tendance positive pour les actifs risqués observée depuis le début d’année s’est poursuivie en février. L’indice MSCI World en devises locales a progressé de 3.2%, amenant sa performance en 2019 à 11%. Les spreads de crédit et de la dette émergente ont également continué de se contracter, et la dette à haut rendement a récupéré presque toute la baisse des mois de novembre et de décembre.De manière logique, les actifs défensifs, tels que les emprunts d’états et l’or, ont terminé le mois sur une note plus faible, avec une hausse des rendements et un retour du prix de l’or à son niveau de fin 2018. Les principales parités de change ont évolué à l’intérieur de bandes étroites pour rester pratiquement inchangées cette année.

Lire la suite

Février 2019 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Quelle différence d’un mois à l’autre! Pour les investisseurs tétanisés par la peur au cours d’un mois de décembre frénétique, janvier aura produit un rallye de soulagement sur les actifs risqués très bienvenu. Les marchés globaux d’actions ont connu leur meilleur mois depuis octobre 2015, reflété par un gain de 7.7% de l’indice MSCI World et les spreads de crédit se sont repliés à leurs niveaux de fin novembre, voire même en-dessous. Les prix des matières premières ont également rebondi, menés par les métaux de base et le pétrole. Dans le marché des changes, les devises des marchés émergents et des pays exportateurs de matières premières ont le mieux performé. Dans un tel environnement, il faut aussi souligner la performance positive des actifs plus défensifs, tels que la dette souveraine et l’or.

Lire la suite

Décembre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Novembre a de nouveau été un mois volatil pour les marchés actions qui ont subi de gros revirements de tendances suite à la déroute d’octobre. Ils ont toutefois réussi à terminer le mois en territoire positif, avec les marchés émergents en tête. Le mois a encore été difficile pour certains géants de la bourse, tels qu’Apple ou Facebook, en baisses respectives de 18% et 7%. Dans les autres classes d’actifs, les rendements sur la dette souveraine ont décliné, les spreads sur la dette à haut rendement se sont fortement écartés tandis que le prix du pétrole a chuté de 22%. Les principales parités de devises ainsi que le prix de l’or ont terminé le mois relativement inchangés.

Lire la suite

Novembre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Octobre a été à la hauteur de sa réputation d’être un mois volatil pour les marchés actions, avec une baisse de 7.9% de l’indice MSCI World, en devises locales. La déroute a été généralisée et l’ensemble des bourses mondiales a été affecté par les craintes d’un ralentissement de la croissance, de la guerre commerciale et de la hausse des taux d’intérêts. Pour une fois, les actions U.S. n’ont pas mieux résisté et certaines valeurs phares de la technologie, telles qu’Amazon ou Netflix, ont subi des dégagements sévères. La correction des marchés a présenté une certaine similitude avec celle du début d’année; les actions ont subitement plongé suite à une période de rapide remontée des rendements des bons du Trésor, alors que les actifs « refuge » n’ont que peu profité de cette baisse des actions ; les taux des bons du Trésor à 10 ans ont terminé le mois en hausse de 8bps et le prix de l’or n’a progressé que de 2%.

Lire la suite

Octobre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Les indices d’actions mondiales ont terminé septembre en légère hausse suite à un début de mois difficile. Les actions japonaises ont surperformé tandis que les actions des marchés émergents se sont quelque peu stabilisées, bien qu’en baisse pour l’ensemble du mois. Une moindre aversion pour le risque s’est traduite par la montée des taux d’emprunts souverains et la contraction des spreads sur les emprunts à haut rendement et émergents (-38bps pour l’indice J.P. Morgan EMBI Global). Dans un tel contexte, les dépréciations du franc suisse et du yen contre les autres devises n’étaient guère surprenantes.

Lire la suite

Septembre 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Août a été un mois contrasté pour les marchés d’actions du fait que la hausse de 1.1% de l’indice MSCI World Local Currency Index ait été exclusivement due aux gains des actions américaines ; à l’opposé, l’Euro Stoxx 50 a baissé de 3.8%, le Topix de 1% et l’indice MSCI EM de 2.9%, en dollars, en raison du stress dans les marchés émergents et de la poursuite de la guerre des tarifs. Cette aversion au risque s’est également traduite par l’appréciation de 2.9% du franc suisse contre l’euro et par la baisse des rendements des Bunds et des bons du Trésor. Les obligations des marchés émergents ont été lourdement affectées par la faiblesse de leurs devises et le spread de l’indice J.P. Morgan EMBI Global s’est écarté de 46bps à 400bps.

Lire la suite

Août 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Juillet a été un bon mois pour les marchés d’actions avec une hausse de 3.1% de l’indice MSCI World Local Currency Index et des performances positives dans la plupart des régions. Les craintes portant sur la guerre commerciale ont cédé la place à la publication des résultats de sociétés encourageants au deuxième trimestre. Un appétit plus élevé pour les actifs risqués s’est aussi traduit par une hausse des rendements de la dette souveraine, avec celui du Bon du trésor américain à 10 ans se rapprochant de 3%, et par la poursuite de la baisse du prix de l’or. 

Lire la suite

Juin 2018 || Lettre mensuelle

Perspectives d'investissement.

Mai a été un mois mouvementé. Une flambée des risques politiques et géo-politiques, avec l’Italie dans l’oeil du cyclone, a mis fin au rallye des marchés actions du début de mois. Les actifs « refuges », incluant les bons du Trésor, les Bunds, le franc suisse et le yen, ont été privilégiés tandis que l’appréciation en cours du dollar s’est accélérée. Les actifs des marchés émergents sont res-tés sous pression en raison d’une combinaison de hausses des rendements U.S. et du dollar ainsi que de facteurs idiosyncratiques dans des pays comme la Turquie ou l’Argentine. Les marchés financiers ont également été affectés par des questions géopolitiques relatives aux tensions commerciales, à la sortie des États-Unis de l’accord nucléaire avec l’Iran et à la tenue ou pas du sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord.

Lire la suite